• Sacré mental...

    Comme je ne veux pas faire attendre trop longtemps une fidèle lectrice (mdr!!) . Je te propose ci-dessous une histoire, qui m'a bien fait réfléchir sur la puisance du mental :

    Connaissez-vous l'histoire que raconte le saint soufi Mulla Nasruddin ? :

     

    Mulla traversait une rue dans son village lorsqu'un homme s'approcha de lui disant : « Sais-tu que ta femme te trompe ? » Mulla répliqua vivement : « C'est impossible. Ma femme ne me serait jamais infidèle. » L'homme répondit : « Je peux te le prouver. A minuit cette nuit, elle a un rendez-vous avec son amant sous le figuier au bout du village. » Mulla était bouleversé et, anticipant un duel avec l'amant de sa femme, alla chercher un pistolet. Toute la journée il s'entraîna et pensa au combat, et, à onze heures du soir, il se rendit au figuier dans un terrible état d'esprit. Il grimpa à l'arbre et, étant un homme très passionné, bondit de branche en branche dans une frénésie de jalousie et de colère. Il s'imaginait sa femme dans les bras de son amant et testa le coup qu'il allait assener à son rival, de tous les angles possibles.

     

    A minuit moins dix, il écouta attentivement mais ne pu rien entendre encore. A minuit moins cinq il était dans un état d'agitation et d'attente insupportable. A minuit moins trois il n'y avait encore aucun signe d'eux et chaque nerf de son corps était tendu. A minuit il était aussi immobile qu'un tigre sur le point de se jeter sur sa proie. Mais il ne se passait toujours rien sous l'arbre.

     

    Alors il fut soudain frappé dans tout son être par une sidérante intuition : « Je suis célibataire ! »C'est une histoire extraordinaire ! Il semble qu'il ait été littéralement hors de son esprit, au-delà du mental. Mais qu'était son mental lorsque l'intuition le frappa ? Peut-être que si je comprends cela je n'aurai pas à aller jusqu'où alla Mulla !

    Jusqu'à minuit il était concentré sur l'objet, la représentation de la scène. Puis vint un moment où le mental ne trouva plus de prise et la représentation disparut. Il n'était plus dans le mental. La situation extérieure n'alimentait plus d'activité à venir. Le mental doit parvenir à l'épuisement. Lorsqu'il abandonne, nous sommes pris dans notre nature réelle. Mais la douzième heure du mental peut survenir à n'importe quel moment.

     

     Quelle est la signification de l'homme dans l'histoire ?

     

     L'homme croit que Mulla est marié et Mulla accepte cela inconditionnellement. L'homme est la société qui vous prend pour le corps-mental. « Tout le monde » est l'information d'occasion, le ouï-dire, ce qui est pris pour de l'argent comptant, le prétendu bon sens."


    Voilà, je crois que nous serions nombreux à grimper sur un arbre...


    « Bodhisattva in metroWesak 2009 »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    2
    Vendredi 8 Mai 2009 à 10:52
    De rien, je sentais que c'étais "urgent" (mdr!!).
    1
    Mardi 5 Mai 2009 à 09:49
    ouiiiii! trop contente que tu l'aies déjà mise cette histoire! j'étais vraiment mdr quand tu me l'avais envoyé par mail, car oui, mon Dieu, comme je l'ai grimpé cet arbre du mental! les histoires qu'on se raconte dans la tête, c'est affollant! (pas sur ma femme infidèle, hein? lol! mais sur des milliers de trucs qui n'existent meme pas!)

    merci ma chérie de cette belle leçon!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :