• Leçons UCEM

    Comme je te l'ai précisé dans un autre article; cette année 2011 j'ai décidé d'étudier les leçons d'Un Cours En Miracles différement. En fait, je me suis senti à guider à étudier une seule leçon par semaine. C'est donc 52 leçons uniquement que j'étudierais cette année !!  Pour tout dire, je sens plutot d'étudier le "texte" à fond, et donc je travaille là-dessus une à deux heure par jour !!

     

    Pour les leçons, je peux me  "permettre"  de les étudier comme cela , car j'ai commencé le cours le 9 janvier 2008; donc j'ai suivi la totalité des leçons trois années d'affilées... Si tu débutes le cours cette année, il est imprératif de faire les 365 leçons en suivant comme l'explique le cours... Sans même t'en apercevoir, un "nettoyage" intérieur va se faire, et tu te sentiras vraiment mieux avec toi-même...

     

    Donc ma démarche concerne que les étudiants ayant déjà fait un cycle complet avec les leçons... Peut-être que je te partagerais la leçon que j'ai choisie pour la semaine en cours... Je verrais bien !

     

    63-Illusions.jpg

     

     

    La 1ère semaine, j'ai travaillé sur la leçon 5; et cette semaine c'est la leçon 10 , que je lis et relis, et surtout que je mets en pratique :

     

    LEÇON 10

     

    Mes pensées ne signifient rien.

     

    L’audio de la leçon 10 ici

     

    1. Cette idée s’applique à toutes les pensées dont tu es conscient, ou dont tu deviens conscient pendant les périodes d’exercice. 2 La raison pour laquelle l’idée est applicable à toutes est qu’elles ne sont pas tes pensées réelles. 3 Nous avons fait cette distinction auparavant et nous la ferons encore. 4 Tu n’as encore aucune base pour comparer. 5 Quand tu en auras une, tu ne douteras pas que ce que tu croyais jadis être tes pensées ne signifiait rien.

    2. C’est la seconde fois que nous utilisons cette sorte d’idée. 2 La forme n’en est que légèrement différente. 3 Cette fois l’idée commence par “Mes pensées” au lieu de “Ces pensées”, et aucun lien n’est fait ouvertement avec les choses qui t’entourent. 4 L’accent porte maintenant sur le manque de réalité de ce que tu penses penser.

    3. Cet aspect du processus de correction a commencé par l’idée que les pensées dont tu es conscient sont in-signifiantes, à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur; puis il a fait ressortir leur état passé plutôt que présent. 2 Maintenant nous mettons l’accent sur le fait que la présence de ces “pensées” signifie que tu ne penses pas. 3 Ceci n’est qu’une autre façon de répéter ce que nous avons dit plus tôt, à savoir que ton esprit est réellement vide. 4 Reconnaître cela, c’est reconnaître le néant lorsque tu penses le voir. 5 Et c’est, comme tel, le préalable à la vision.

    4. Ferme les yeux pour ces exercices et commence-les en te répétant très lentement l’idée d’aujourd’hui. 2 Puis ajoute :

    • 3 Cette idée aidera à me délivrer de tout ce que je crois maintenant.

    4 Les exercices consistent, comme précédemment, à rechercher dans ton esprit toutes les pensées qui te sont accessibles, sans sélection ni jugement. 5 Essaie d’éviter toute espèce de classification. 6 En fait, si tu trouves que cela peut t’aider, tu pourrais imaginer que tu regardes passer une procession bizarrement disparate, qui n’a que peu ou pas de signification pour toi. 7 Tandis que chaque pensée te traverse l’esprit, dis :

    • 8 Ma pensée au sujet de _____ ne signifie rien.
    • 9 Ma pensée au sujet de _____ ne signifie rien.

    5. La pensée d’aujourd’hui peut évidemment servir pour toute pensée qui te bouleverse à n’importe quel moment. 2 De plus, il est recommandé de faire cinq périodes d’exercice, chacune comportant un examen d’esprit ne durant pas plus d’une minute environ. 3 Il n’est pas recommandé de prolonger cette période de temps, et elle devrait même être réduite à une demi-minute ou moins si tu éprouves un malaise. 4 Souviens-toi, toutefois, de répéter lentement l’idée avant de l’appliquer concrètement, ainsi que d’ajouter :

    • 5 Cette idée aidera à me délivrer de tout ce que je crois maintenant.

    Déjà trois jours que je travaille dessus, et de nouvelles compréhensions me sont venues... Et surtout Sylvain Reiki a mis une nouvelle "canalisation" sur son blog, où il est beaucoup questions de nos pensées... Pas de hasard n'est-ce pas !!

    Donc, en reliant le texte, la leçon, la canalisation... : j'ai réécris la phrase clé de la leçon ainsi :

     

    Mes pensées "humaines" ne signifient rien,

    Cette idée me délivre de tout ce que je crois maintenant,

    Ainsi je lâche-prise de toutes les apparences.

     

    Je t'explique tout cela pour le plaisir de partager, en aucun cas je ne désire me substituer au cours !! Donc étudies les leçons comme tu en as l'habitude, comme tu le sens... Bien sur, si mon partage te parle, je serais très heureuse de connaitre ton avis.

    Je Nous Aime,

    Raksha

     

     

    illusions.jpg  

     

     

     

    « Introduction aux leçons/exercices UCEMJamais seul(e)... »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :