• Je suis victime !!!

    Le cycle de victime/agresseur est un autre lien dans la chaîne de l’asservissement.


    C’est à ce point si grave que la plupart des gens sont complètement inconscients que leur vie est un cycle constant où ils ont soit le rôle de la victime ou celui de l’agresseur.

    Dans le rôle de la victime, ils ont, bien sûr, quelqu’un ou quelque chose à blâmer pour ce qui leur arrive. Et dans le rôle de l’agresseur, ils ont, eux aussi, un blâme à donner ou à recevoir.


    Et l’énergie du "sauveur" est attachée à un tel cycle...


    Les rôles de victime/agresseur sont encodés afin que l’un cherche l’autre et engage les autres dans le jeu de la victime et de l’agresseur, tant inconsciemment que consciemment. Mais ce n’est que ça. Un jeu. Pas de jugement.


    Au fur et mesure que nous avançons dans le nouveau paradigme, il importe beaucoup de s’apercevoir que nous sommes responsables de notre expérience sur la planète et dans l’au-delà., que c’est nous qui décidons ce avec quoi on est d’accord ou en désaccord. Il en est de même pour  les "victimes" et pour les "agresseurs".


    Lorsqu’ils lisent cela, plusieurs individus pensent : « et qu’en est-il de cet enfant innocent qui fut violé et assassiné ?  Il/elle n’a pas choisit ça !»


    Il y a bien des épaisseurs à cette idée-là. L’une est que si on pense cela, on affirme que l’enfant n’est pas une entité complète, divine, qui a choisi de venir sur Terre pour avoir cette expérience avec l’auteur du crime. On se déclare alors supérieur à cet enfant ayant sa propre singularité.


    Et l’autre épaisseur est qu’en envoyant l’énergie de "victime" à cet enfant (vivant ou mort), on renforce alors la cage de la "victimisation" dans la vie de cette entité, rendant ainsi plus difficile encore pour lui ou pour elle, la possibilité de sortir de ce cycle. La même chose s’applique à la personne qui commet le crime.


    En pensant à l’autre comme étant victime, on abaisse leur taux vibratoire.


    Néanmoins l’autre épaisseur à cette idée est qu’en effet, à un certain niveau, nous avons tous choisi de s’incarner et d’oublier que nous sommes sans limites et divins ; que nous sommes aussi d’accord pour entrer sur une planète ayant une très puissante structure de victime/agresseur. Vous n’avez qu’à regarder une émission de télévision et verrez à quel point ce programme prévaut sur la planète. Ceci renforce notre accord en "expérimentant" ce genre de situation, soit en tant que participant ou comme "observateur".


    Est-ce que cela signifie que si on voit quelqu’un engagé dans ce cycle, on ne fera rien ? Non. Ils sont venus à notre conscience parce qu’ils veulent maintenant sortir du cycle. Ils sont prêts à quitter le jeu. Les deux, victime et agresseur ont "terminé".

    Donc, on est en désaccord avec ce cycle en particulier lequel n’a pas de place dans le nouveau paradigme. Quiconque veut poursuivre dans ce cycle-là, ne peut aller nul part.

    Nous traitons toutes les émotions fortes qui surgissent lorsque nous voyons des gens dans ce cycle ; et, une fois que ces émotions sont entièrement intégrées dans l’Unicité, nous votons :


    « Victime/agresseur, vous êtes des êtres infinis, divins ; vous pouvez et avez l’habilité d’aller vers une nouvelle expérience et de vous échapper du cycle victime/agresseur. Et si vous choisissez de ne pas dépasser ce cycle, vous n’êtes pas les bienvenus dans ma réalité car  je ne suis pas d’accord avec ce cycle. »

    Ensuite, éloignez-vous de leur chemin ; et laisser la lumière et l’amour pénétrer ces personne(s).


    S’il nous est plus facile de dire à la victime qu’à l’agresseur, « vous êtes un être divin » et, tellement plus facile de dire à l’agresseur et non à la victime : « je ne vous permets pas d’avoir une telle expérience ici », alors il y a ici un besoin de traiter notre propre "jugement" sur la situation et notre propre "énergie sauveur" qu’on pourrait avoir sur la planète.


    Nous ne pouvons avoir des sauveurs si nous n’avons pas de victimes/agresseurs : )

    Une autre épaisseur est que ce cycle soit utilisé par les "puissances qui furent " afin de maintenir les masses en état d’asservissement, rendant ainsi difficile pour les gens de dépasser leur propre rôle de victime ou d’agresseur.


    "L’Élite" a créé le conflit, les guerres, les "terroristes" ... En perpétuant ce cycle, en le "normalisant", ils renforcent un environnement rempli de drames et de peurs, appétissants pour des entités ayant un bas niveau d’énergie.


    Laissons la Source nous utiliser pour projeter lumière et amour à un groupe ou à une personne...

    site de référence : ICI


    victime

    « Mooji sur conscience TVExtrait de Sois de Nisargadatta Maharaj »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :