• Aider l'autre...

    Comme toujours, quand je me prends la tête avec quelqu’un ou quelque chose, je suis divinement guidée à lâcher-prise... Si toi aussi, tu galère un peu en ce moment, je souhaite de tout mon cœur que le texte ci-dessous t’aide à y voir plus clair... Je Nous Aime.

     

    « ... Il y a un autre faux dieu que j’aimerais mentionner et qui peut-être vous préoccupe le plus dans votre vie quotidienne. C’est d’avoir pitié de votre prochain, de porter le fardeau avec ceux que vous aimez en souffrant en même temps qu’eux... Vous vous demandez «  Ne suis-je pas supposé aider les autres, surtout ceux que j’aime ?? ». Ce dont je parle est votre tendance à vous connecter si profondément à vos proches que vous êtes entraînés dans leur chagrin, leurs problèmes, leurs émotions négatives et que vous perdez contact avec votre propre centre et votre paix intérieure...

     

    Bien sûr, vous aimeriez voir vos bien-aimés (conjoints, enfants, amis...) mener une vie heureuse et épanouissante. Vous souhaitez qu’ils se sentent mieux et que leurs problèmes soient résolus. Toutefois, souvenez-vous que les problèmes sont leurs propres créations. Les problèmes de relations, d’argent, de santé, les désordres psychologiques, reflètent tous des conflits intérieurs, enracinés en profondeur dans l’âme. Quelque part les gens veulent faire l’expérience de ces problèmes pour tirer quelque chose au clair. Il se peut qu’ils aient l’air d’être victime, surtout quand ils tournent en rond de façon répétée. Mais bien souvent cela signifie qu’ils veulent encore faire l’expérience d’un aspect de ce problème de manière plus profonde et ne sont pas encore ouvert à votre aide...

     

    En donnant trop ou de manière inappropriée, vous gaspillez de l’énergie et vous vous enchaînez émotionnellement à celui que vous aidez. Cela vous rend dépendant de l’autre pour votre bien-être. Vos énergies émotionnelles se mélangent et c’est l’une des principales  causes des pertes d’énergie, de vitalité, et de présence consciente. Votre énergie s’effondre très facilement lors d’un sentiment de devoir, de culpabilité et de responsabilité pour quelqu’un d’autre...

     

    Souvent en donnant trop, ou de manière inappropriée, celui qui aide essaye en fait de masquer un vide intérieur qui ne se remarque pas si l’on est préoccupé par quelqu’un d’autre... Vous, les artisans de lumière, qui avez une forte impulsion à répandre la lumière et la conscience sur Terre, vous êtes très sensibles à la souffrance des autres... Quand la souffrance touche un de vos proches, et que vous êtes affectés encore plus profondément, vous êtes mis au défi de reprendre votre véritable pouvoir.

     

    Il est important de réaliser que vous n’aidez pas quelqu’un en vous rapetissant. Vous pensez souvent que si vous absorbez et avalez une partie des émotions de l’autre personne, vous vous reliez davantage à elle et qu’ainsi vous l’aidez en partageant son fardeau. Mais en réalité, en vous chargeant des émotions de l’autre, vous ne faites que doubler le fardeau. L’ombre s’épaissit. En accompagnant la souffrance de l’autre, votre énergie se trouve fragmentée et anéantie par la négativité qui est en elle. Vous pensez que vous n’avez pas le droit d’être heureux, en paix et satisfait, tant que l’autre souffre. C’est une faute grave. En réalité, c’est le contraire qui est vrai.

     

    Etre vraiment utile à quelqu’un signifie que vous placez votre énergie au service de la solution du problème, et non du problème lui-même. Pour cela, vous avez besoin de grandir, plutôt que de rapetisser. Plus vous rayonnez de conscience de Soi et d’indépendance, plus vous représentez « l’énergie de la solution », plus vous pouvez apporter à quelqu’un d’autre sans vous épuiser. Si vous souffrez avec eux, en réalité, vous ne faites qu’affirmer le problème. Si vous restez centré et calme, sans entrer en résonance avec les émotions lourdes de l’autre, vous ouvrez un nouvel angle, une nouvelle façon d’envisager le problème. C’est précisément ne n’entrant pas en résonance avec l’énergie du problème que vous l’éclairez d’une nouvelle lumière.

     

    Un véritable travail spirituel ne consiste jamais à résoudre le problème des autres. Il s’agit plutôt d’être pour eux une balise de lumière et de présence consciente, qui les mets face à leur problème, de façon qu’ils puissent les voir différemment. Ce la leur renvoie un sentiment de libre-arbitre et de responsabilité. Quelque chose en vous touche leur cœur et les inspire : c’est l’énergie de l’amour. L’énergie de l’acceptation. De cette façon vous leur offrez « l’énergie de la solution ».

     

    Non pas en faisant quelque chose pour eux, mais en étant cela. C’est l’oeuvre de lumière : être vous-même de façon naturelle, en paix avec vous-même et transmettre cette paix aux autre... Etre fidèle à vous-même, prendre soin de vous et être à l’écoute de ce que votre intuition vous dit, tels sont les pré-requis pour enraciner la fréquence de l’amour sur Terre. C’est ce que votre âme veut pour vous...

     

    SOURCE :  le livre....

     

    fb2g

     

     

    Site que je te conseille vivement, qui est en permanence dans mes liens "les messager du verseau" : http://jeshua.net/fr/

    « Méditation facileNouvelle Terre »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    2
    Jeudi 28 Avril 2011 à 11:09

    Je lui conseille vivement le livre dont j'ai pris l'extrait, chaque page répondait à mes questions, une vibration, une Présence d'Amour pendant que je lisais... C'était wouah ... Souvent je me suis arreté pour pleureur de joie. C'est géant comme nous sommes toujours guider par l'Un quelque soit le nom que nous lui donnons..

    1
    Jeudi 21 Avril 2011 à 19:50
    merci ma soeur de lumière chérie, ce texte est exactement ce que je cherchais pour expliquer à une amie en souffrance qu'elle n'était pas coupable des malheurs des autres. Je vais bien vite lui envoyer le lien, car il explicite avec clarté ce que je lui ai dit, mais bien plus clairement :)))
    tendresse, je NOUS aime, bisavous2
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :